Sélectionner une page

Avant qu’une peau ne se transforme en sac en cuir, il y a eu bien des étapes, je vous les explique une à une : Chez les spécialistes italiens il y a eu généralement 3 étapes avant le tannage :

  • La première étape consiste au salage de la peau, on diminue ainsi l’eau présente dans les tissus de la peau en ralentissant le développement des micro-organismes.
  • La deuxième consiste par le dé-salage, le sel présent est enlevé au bout de 15 jours. La peau est ensuite examinée et triée selon son épaisseur.
  • La troisième, c’est à ce moment que les tanneurs interviennent, ils procèdent au travail de rivière. 5 étapes caractérisent ce travail (le trempage de la peau, le pelanage, l’écharnage, le contage et le picklage).

Le travail de rivière et ses explications :

  • La trempe : la peau est re humidifiée ou séchée afin d’enlever les souillures et parties organiques solubles.
  • Le pelanage : les poils et l’épiderme sont éliminés chimiquement, c’est à cette étape que la souplesse du cuir se joue, plus on dégrade les fibres de la peau, plus le cuir sera souple
  • L’écharnage : les graisses et autres reste de chairs sont enlevés mécaniquement. Cette machine s’appelle l’écharneuse !
  • Le contage et picklage servent à éliminer les agents basiques afin d’éviter des réactions chimiques lors du tannage.

La peau est enfin prête pour le tannage : elle est brassée avec une solution d’agents tannants, ce qui la rend ainsi imputrescible.

Le cuir est fendu et/ou refendu pour obtenir l’épaisseur nécessaire. Il est ensuite re tanné, teinté et nourrit, avant d’être essoré puis séché. Le palissonnage assouplit le cuir séché. Pour obtenir un cuir nubuck ou velours, il sera alors poncé.

Enfin, dernière étape de la transformation, le finissage, c’est à ce stade que le cuir sera satiné pour un effet lisse ou sera imprimé pour un rendu grainé.

Le cuir est enfin prêt pour devenir sac !